[FILMS] Gainsbourg, vie héroïque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FILMS] Gainsbourg, vie héroïque

Message  Mélidune le Lun 25 Jan 2010 - 16:42

Pour Noël, mon chéri m'a offert une carte cinéma illimité ! Pour l'instant j'ai vu Avatar, Esther, Le siffleur, et Gainsbourg, vie héroïque. J'avais vraiment hâte de voir ce film (le 1er de Joann Sfar, au passage), car je suis une grande fan de Gainsbourg, de sa vie, de son œuvre. Mon père avait l'intégrale, je l'ai dévorée quand j'étais ado ! Sauf qu'en sortant, je ne savais pas dire si j'avais aimé ou pas ! C'est bizarre, ça m'arrive régulièrement après un film ! Alors j'ai surfé sur Allo ciné pour lire les critiques des spectateurs. Et je suis tombée sur celle-ci, avec laquelle je suis tout à fait d'accord !

"La vie (héroïque ?) de Gainsbourg vue par le jeune surdoué de la BD, Joann Sfar, ça donne envie. Présentée comme un conte, ne vous déplaise, et non comme un classique biopic (l'horrible terme), l'entreprise est séduisante et plutôt adaptée au personnage, insaisissable et devenu sulfureux. La jeunesse de Gainsbourg (avec l'apparition de son double) constitue la meilleure part du film, sensible et vibrante. La suite est très inégale, quoique toujours élégante et interprétée par un Eric Elmosnino sidérant, nourrie des grandes rencontres féminines du chanteur. Si la liaison avec Bardot est incandescente (Casta, divine), les autres épisodes sont soit bâclés (Gréco, Bambou), soit trop convenus (Birkin), voire grotesques (Gall). A mesure que l'artiste se métamorphose en faiseur de tubes et se laisse avaler par son côté Gainsbarre, Sfar semble se désintéresser de son personnage et comme pressé d'en finir (voir les scènes jamaïcaines et la polémique autour de sa Marseillaise). Quant à ses dernières années, elles sont simplement escamotées, la déchéance etc. On était prévenu, ce Gainsbourg rêvé manque d'aspérités et se feuillette comme un livre pailleté où les jolies femmes se pressent, énamourées, à ses pieds. Restera la vision du petit garçon frondeur, portant l'étoile juive dans les rues de Paris, persuadé de devenir plus tard un grand artiste. Lucien Ginzburg aurait sans doute, lui aussi, retenu cette image indélébile."

Vous l'avez vu ? Qu'en avez-vous pensé ? Comme vous l'aurez compris, j'ai été un petit peu déçue !

_________________
All the stars, are coming out tonight
They're lighting up the sky tonight
For you, for you


avatar
Mélidune
Admin - Posteuse enragée

Féminin
Nombre de messages : 3367
Age : 32
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://melidune.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum